Nouveau

Le Palais de Monaco

Le Palais de Monaco


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Le Palais de Monaco (Palais Princier de Monaco) a commencé comme une forteresse médiévale, subissant des siècles de conflits et d'attaques avant de devenir un palais royal.

On retrouve les origines du Palais de Monaco au XIIe siècle, peu de temps après l'établissement de Monaco, lorsque la République de Gênes s'entendit avec l'empereur allemand Henri IV pour y construire une forteresse en échange du port. La construction de cette forteresse a commencé en 1215.

Le 8 janvier 1297, le palais de Monaco a été capturé par la maison des Grimaldis, une famille aristocratique génoise, commençant une période au cours de laquelle le palais serait saisi et repris à plusieurs reprises.

Au fil du temps, le Palais de Monaco a subi plusieurs modifications, étant refortifié au XVe siècle, endommagé au début du XVIe et finalement rénové en palais peu de temps après. Cependant, devenu une impressionnante demeure royale, le Palais de Monaco a été dévasté pendant la Révolution française, ne revenant à la famille Grimaldi qu'en 1814.

Aujourd'hui, les visiteurs du Palais de Monaco peuvent visiter le site, y compris les appartements d'État et plusieurs musées. Les points forts particuliers incluent ses incroyables fresques, la cour royale et la galerie des miroirs. Une grande partie du Palais de Monaco a des échos de Versailles, ce qui en fait un palais particulièrement beau. Il y a aussi un musée des voitures anciennes et un musée des souvenirs napoléoniens.


Musée et visites

Le Palais de Monaco était à l'origine la forteresse frontalière ouest de la République de Gênes, construite à partir de 1215. Il est devenu la résidence de la famille Grimaldi lorsque, entre la fin du 13ème et le début du 14ème siècle, ils ont établi leur souveraineté sur Monaco . Au début du XVIe siècle, les seigneurs de Monaco se détachent définitivement de leur mère patrie et font reconnaître leur indépendance par les puissances européennes : en 1512 par le Roi de France et par l'Empereur et le Pape en 1524. Leur résidence médiévale peu à peu a pris l'apparence d'un palais et a été fortement influencé par la Renaissance italienne. Les décors peints d'origine de la Cour d'Honneur et de certaines pièces de l'aile des Grands Appartements en témoignent et sont aujourd'hui entièrement rénovés, conservés et restaurés. Honoré II (1604-1662), le premier Grimaldi à porter le titre de prince à partir de 1612, dota sa maison de marques architecturales qui signèrent l'évolution de la dynastie vers une monarchie. Sous le règne de son petit-fils Louis Ier, la cour d'honneur était rehaussée d'un grand escalier en fer à cheval, rappelant, mais dans un style maniériste, celui de Fontainebleau, l'une des résidences du roi de France, qui fut le protecteur et allié de la Principauté depuis 1641. Aux XVIIe et XVIIIe siècles, le palais abritait d'importantes collections d'art, notamment de peintures, dispersées lorsque la Révolution française atteignit Monaco. Après avoir été désaffecté pendant plus de vingt ans, le palais a été réaménagé après la restauration des Princes en 1814 et notamment à la fin du XIXe siècle. Les salles d'apparat des Grands Appartements étaient alors disposées à peu près comme elles le sont aujourd'hui.

Les Archives du Palais de Monaco détiennent de nombreux documents relatifs à l'histoire européenne, dont les anciens fiefs de la dynastie concédés par Charles Quint en Italie du Sud en 1532 (comme le Marquisat de Campagna), ceux concédés à la suite du traité de Péronne en 1641 ( le duché de Valentinois dans la vallée du Rhône, marquisat des Baux en Provence, comté de Carladègraves en Auvergne), ou hérités par mariage (baronnie de Saint-Léocirc et comté de Torigni en Normandie, seigneurie de Matignon en Bretagne, duché de Mayenne, marquisat de Chilly, comté de Longjumeau, duché de Mazarin, comtés de Thann, Ferrette, Rosemont, Altkirch en Alsace, etc.). ). Aujourd'hui, ces territoires sont regroupés en un réseau basé sur l'amitié et la promotion culturelle : le Sites historiques Grimaldi de Monaco.

Il y a cinq ans, S.S.A. Le Prince Albert II a décidé d'effectuer une restauration majeure des décorations peintes extérieures et intérieures du palais, ainsi que de renouveler la présentation du circuit de visite public, généralement ouvert d'avril à octobre. L'approche adoptée par l'équipe de restauration vise à respecter à la fois l'environnement et l'intégrité du patrimoine historique. Pour le public, un nouveau regard à l'intérieur du palais devrait être possible dès le printemps 2022.

INFORMATIONS UTILES

Fermeture exceptionnelle

Visites Palais Princier/Appartements d'État sont actuellement fermés. Il rouvrira en 2022.

Les appartements d'État ne sont pas accessibles aux personnes en fauteuil roulant. Accès uniquement par des escaliers.


Monaco

Nos rédacteurs examineront ce que vous avez soumis et détermineront s'il faut réviser l'article.

Monaco, officiellement Principauté de Monaco, Français Principauté de Monaco, principauté souveraine située au bord de la mer Méditerranée au cœur de la station balnéaire de la Côte d'Azur. La ville de Nice, en France, se situe à 15 km à l'ouest, la frontière italienne à 8 km à l'est. Le petit territoire de Monaco occupe un ensemble de collines densément groupées et un promontoire qui regarde vers le sud sur la Méditerranée. De nombreuses particularités ont cependant fait de Monaco l'une des stations touristiques les plus luxueuses au monde et lui ont conféré une notoriété dépassant de loin sa taille.

De nombreux visiteurs de Monaco alternent leurs heures entre ses plages et ses installations nautiques, ses courses internationales de voitures de sport et sa célèbre Place du Casino, le centre de jeu de la section Monte-Carlo qui a fait de Monte-Carlo un synonyme international pour l'extravagance. l'étalage et la dispersion imprudente de la richesse. Le pays a un climat méditerranéen doux avec des températures annuelles moyennes de 61 °F (16 °C) et avec seulement environ 60 jours de précipitations. Les températures moyennes mensuelles varient de 50 °F (10 °C) en janvier à 75 °F (24 °C) en août.

Les témoignages des établissements de l'âge de pierre à Monaco sont conservés au Musée d'anthropologie préhistorique de la principauté. Dans les temps anciens, le promontoire était connu des Phéniciens, des Grecs, des Carthaginois et des Romains. En 1191 les Génois en prirent possession, et en 1297 le long règne de la famille Grimaldi commença. Les Grimaldi se sont alliés à la France sauf pour la période de 1524 à 1641, où ils étaient sous la protection de l'Espagne. En 1793, ils sont dépossédés par le régime révolutionnaire français et Monaco est annexé à la France. Avec la chute de Napoléon Ier, cependant, les Grimaldi restituèrent le Congrès de Vienne (1815) mettant Monaco sous la protection de la Sardaigne. La principauté a perdu les villes voisines de Menton et Roquebrune en 1848 et les a finalement cédées à la France en vertu du traité franco-monégasque de 1861. Le traité a cependant restauré l'indépendance de Monaco, et en 1865 une union douanière a été établie entre les deux des pays. Un autre traité conclu avec la France, en 1918, contenait une clause prévoyant qu'en cas d'extinction de la dynastie Grimaldi, Monaco deviendrait un État autonome sous protection française. Une révision de la constitution en 2002 a ajouté les femmes et leurs enfants légitimes à la ligne de succession. En 1997, la famille Grimaldi a commémoré 700 ans de règne, et en 1999, le prince Rainier III a célébré ses 50 ans sur le trône. À sa mort en avril 2005, il a été remplacé par son fils, Albert Albert a officiellement accédé au trône le 12 juillet 2005. La principauté a rejoint les Nations Unies en 1993. Bien que n'étant pas membre de l'Union européenne (UE), Monaco s'est retiré progressivement le franc français pour la monnaie unique européenne de l'euro d'ici 2002.

Le refus de Monaco d'imposer des impôts sur le revenu à ses résidents et aux entreprises internationales qui ont établi leur siège social dans la principauté a conduit à une grave crise avec la France en 1962. Un compromis a été trouvé par lequel les citoyens français ayant moins de cinq ans de résidence à Monaco ont été imposés à la française des taxes et impôts étaient imposés aux entreprises monégasques exerçant plus de 25 % de leur activité hors de la principauté. Au début du 21e siècle, certains pays européens ont critiqué la réglementation bancaire laxiste de Monaco, affirmant que la principauté abritait les fraudeurs fiscaux et les blanchisseurs d'argent. En 2002, l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a ajouté Monaco à sa « liste noire » des paradis fiscaux non coopératifs. La principauté a été retirée de la liste noire en 2009 après s'être engagée à respecter les normes de transparence de l'OCDE.

La constitution monégasque de 1911 prévoyait un Conseil national élu, mais en 1959, le prince Rainier III a suspendu une partie de la constitution et a dissous le Conseil national en raison d'un désaccord sur le budget. En 1961, il a nommé à la place une assemblée nationale. La crise précitée de 1962 avec la France l'amène à rétablir le Conseil national et à octroyer une nouvelle constitution libérale. Le conseil comprend 18 membres, élus au suffrage universel pour un mandat de cinq ans. Le gouvernement est exercé par un ministre d'État (qui doit être de nationalité française) et trois conseillers d'État agissant sous l'autorité du prince, qui est le chef officiel de l'État. Le pouvoir législatif est partagé par le prince et le Conseil national. Depuis 1819 le système judiciaire est basé sur celui de la France depuis 1962 la plus haute autorité judiciaire est le Tribunal Suprême.

Une part substantielle des revenus du gouvernement provient des taxes sur les transactions commerciales. Des revenus supplémentaires sont tirés des franchises à la radio, à la télévision et au casino, des monopoles d'État sur le tabac et les timbres-poste, des taxes de vente et des taxes imposées depuis 1962. .

La principale industrie de Monaco est le tourisme, et ses installations en font l'une des stations balnéaires les plus luxueuses d'Europe. Autrefois une attraction hivernale, elle attire désormais les visiteurs estivaux ainsi que ses plages et ses installations d'amarrage élargies. Les conférences d'affaires sont particulièrement importantes. La vie sociale de Monte-Carlo s'articule autour de la Place du Casino. Le casino a été construit en 1861, et en 1967 ses opérations ont été reprises par la principauté. La banque, la finance et l'immobilier sont d'autres composantes importantes du secteur diversifié des services.

Plus d'un quart de la population monégasque est composée de citoyens français, et un nombre plus petit mais significatif est italien, suisse et belge. Seulement environ un cinquième de la population revendique l'ascendance monégasque. La plupart des gens sont catholiques romains. La langue officielle est le français.

Les quatre sections, ou quartiers, de Monaco sont la ville de Monaco, ou « le Rocher », un promontoire s'avançant dans la mer sur lequel se situe la vieille ville La Condamine, le quartier d'affaires à l'ouest de la baie, avec sa rade Monte-Carlo, comprenant le casino de jeu et la zone plus récente de Fontvieille, dans laquelle se sont développées diverses industries légères.

A Monaco se trouvent la cathédrale catholique romaine, le palais princier génois et Renaissance et le musée océanographique de Monaco, construit en 1910. Le casino lui-même contient un théâtre conçu par l'architecte français du XIXe siècle Charles Garnier, qui abrite l'Opéra de Monte-Carlo. Au cours des années 1920, de nombreuses œuvres des célèbres Ballets russes de Serge Diaghilev y ont été créées. Il existe également un orchestre national de Monte-Carlo. Les événements automobiles les plus connus de la principauté sont le Rallye Monte-Carlo et le Grand Prix de Monaco.

Les rédacteurs de l'Encyclopaedia Britannica Cet article a été récemment révisé et mis à jour par World Data Editors.


  • La princesse Charlene de Monaco a visité l'Afrique du Sud lors d'un voyage de conservation
  • La mère royale de deux enfants, 43 ans, a fait ses débuts avec une nouvelle coiffure rasée frappante
  • Charlene apprenait le travail effectué par la Fondation Princesse Charlene de Monaco en Afrique du Sud pour aider à sauver les rhinocéros de l'extinction
  • Elle a été photographiée pour la dernière fois en public avec son mari, le prince Albert, en janvier de cette année.
  • Il est à Monaco seul avec leurs jumeaux, alors qu'une "infection" a empêché Charlene de revenir

Publié: 14:20 BST, 3 juin 2021 | Mis à jour : 21:26 BST, le 3 juin 2021

La princesse Charlene de Monaco a fait ses débuts avec une nouvelle coiffure rasée spectaculaire lors de son récent voyage de conservation en Afrique du Sud.

L'épouse de Prince Albert, âgée de 43 ans, a présenté la coiffure «French crop» – avec une bande plus longue sur le dessus de la tête et un dos et des côtés considérablement rasés – en clichés partagés sur la page Instagram de son association caritative.

Elle n'a pas été photographiée publiquement avec son mari depuis fin janvier et elle aurait voyagé en Afrique du Sud à la mi-mars.

Cependant, elle a publié une photo de la famille ensemble à Pâques le 2 avril. On ne sait pas s'ils l'ont rejointe en Afrique du Sud ou si elle est retournée à Monaco et est revenue en mai pour son voyage de conservation des rhinocéros.

La royale, qui est la mère des jumeaux de six ans Jacques et Gabriella, est sortie pour la première fois avec une tête à moitié rasée dramatique en décembre 2020, mais est depuis devenue encore plus courte et plus audacieuse avec la coupe.

Il est entendu que Charlene reste en Afrique du Sud après avoir été frappée par une infection ORL (oreilles, nez et gorge) « qui ne lui permet pas de voyager ».

Ce fut un début d'année tumultueux pour la royale, après l'annonce que son mari fait face à une poursuite en paternité pour un enfant d'amour né dans les premières années de leur relation.

Audacieux: la princesse Charlene de Monaco a fait ses débuts avec une nouvelle coiffure rasée spectaculaire lors de son récent voyage de conservation en Afrique du Sud. Les photos ont été partagées sur le compte Instagram de son association caritative

Passionnée : Charlene, qui a grandi en Afrique du Sud et a représenté le pays aux Jeux olympiques de Sydney en 2000, s'est rendue à Thanda Safari dans le KwaZulu-Natal pour en savoir plus sur ce que fait la Fondation Princesse Charlene de Monaco en Afrique du Sud pour aider à sauver les rhinocéros.

« Émotionnel » : la princesse a participé à des opérations de conservation, notamment la surveillance et le suivi des rhinocéros, le déploiement avec l'unité anti-braconnage, des séances éducatives de photographie de la faune et un exercice de fléchettes et d'écornage du rhinocéros blanc (photo)

Quand la princesse Charlene s'est-elle rendue en Afrique du Sud et quand a-t-elle été vue pour la dernière fois avec son mari ?

27 janvier - Charlene est photographiée avec Albert pour la cérémonie de la Sainte Dévote à Monaco.

18 mars – Charlene est photographiée au mémorial du défunt monarque zoulou, le roi Goodwill Zwelithini au palais royal de KwaKhethomthandayo à Nongoma, Afrique du Sud

2 avril - Charlene publie une photo Instagram d'elle, d'Albert et de leurs jumeaux Jacques et Gabriella pour Pâques.

On ne sait pas où l'image a été prise.

8 mai - Albert, Jacques et Gabriella assistent à un événement du Grand Prix à Monaco

10 mai - Albert assiste au Monaco Gala Awards à Monaco

18 mai - Charlene partage sa première photo de son voyage de conservation en Afrique du Sud

1er juin - Le Prince Albert II, Jacques et Gabriella assistent à un événement au Musée Océanique de Monaco

3 juin - De nouvelles photos émergent de Charlene lors de son voyage de conservation

Le palais a été contraint de commenter le sort de la princesse avant le Grand Prix de Monaco, auquel elle devait assister à Albert.

Au lieu de cela, le prince a assisté avec leurs enfants.

Il semble que Charlene n'est toujours pas revenue d'Afrique du Sud alors qu'Albert est sorti lundi sans sa femme pour une visite au Musée océanographique de Monaco avec leurs jumeaux.

Le prince de 62 ans, qui a déjà deux enfants illégitimes, aurait eu une relation avec une Brésilienne qui lui a donné une fille en 2005.

La plainte, que ses avocats ont rejetée comme un "canular", est particulièrement douloureuse car il sortait avec Charlene à l'époque, ayant rencontré l'ancien nageur olympique en 2000.

La revendicatrice de 34 ans - qui ne peut être nommée pour des raisons juridiques - dit avoir eu une liaison passionnée avec Albert, qui a conduit à la naissance de leur fille - dont le nom est également classé - le 4 juillet 2005.

Albert a reçu une lettre manuscrite de l'enfant, qui a maintenant 15 ans, en septembre de l'année dernière : " Je ne comprends pas pourquoi j'ai grandi sans père, et maintenant que je t'ai trouvé, tu ne veux pas me voir .'

Des documents juridiques ont également été déposés, car les avocats du demandeur ont demandé à Albert de subir un test ADN – tout comme il l'a fait avant d'être finalement identifié comme le père de deux enfants illégitimes nés dans les années 1990 et au début des années 2000.

En janvier, Charlene s'est exprimée publiquement pour la première fois depuis les allégations, déclarant à Point de Vue : « Quand mon mari a des problèmes, il m'en parle. Je lui dis souvent : "Peu importe quoi, quoi qu'il arrive, je suis à mille pour cent derrière toi. Je te soutiendrai quoi que tu fasses, dans les bons ou les mauvais moments."

La mère de deux enfants a poursuivi en disant qu'elle disait aussi souvent à son mari qu'elle le "protégerait" et qu'elle serait "toujours à ses côtés".

Charlene, qui a grandi en Afrique du Sud et a représenté le pays aux Jeux olympiques de Sydney en 2000, s'est rendue à Thanda Safari dans le KwaZulu-Natal pour en savoir plus sur les actions de la Fondation Princesse Charlene de Monaco en Afrique du Sud pour aider à sauver les rhinocéros des braconniers.

La princesse a participé à des opérations de conservation, notamment la surveillance et le suivi des rhinocéros, le déploiement avec l'unité anti-braconnage, des séances éducatives de photographie de la faune et un exercice de fléchette et d'écornage du rhinocéros blanc.

Des photos de la princesse Charlene avec les animaux et les rangers ont été partagées sur Instagram.


Visite du Palais Princier de Monaco

Le Palais Princier de Monaco est la resplendissante résidence officielle du Prince Souverain de Monaco, le Prince Albert II, et de son épouse, la Princesse Charlene et leurs jumelles, la Princesse Gabriella et le Prince Jacques.

Bien que Monaco existe depuis l'Antiquité, ce n'est qu'en 1191 qu'une résidence a été construite - initialement comme forteresse des Génois accordée par l'empereur allemand Henri IV pour protéger le littoral des pirates.

Gênes était une nation riche au 12ème siècle, car ses habitants étaient des marchands et agissaient souvent comme banquiers pour d'autres nations. Mais, selon le site officiel de la famille princière monégasque, « lorsque l'empereur du Saint-Empire romain germanique Frédéric II… a défié l'autorité du pape Innocent IV, les Génois se sont divisés en deux parties : les Guelfes se sont rangés du côté du pape et les Gibelins de l'empereur allemand. Les Grimaldi appartenaient aux Guelfes… »

Finalement, à la fin du 13ème siècle, les Gibelins ont gagné et évincé les Guelfes (et les Grimaldis) de Gênes. Mais en janvier 1297, François Grimaldi se déguise en moine et se réfugie à la forteresse. Il a assassiné le garde et ses hommes sont venus l'aider à capturer la forteresse. Pendant les 30 années suivantes, la forteresse fut disputée et en 1341, le premier seigneur de Monaco, Charles Ier, commença son règne.

Dans les années 1400, la famille Grimaldi a acheté Monaco et est devenue les propriétaires et dirigeants officiels de la Principauté. Monaco était un protectorat de la France jusqu'à la Révolution française en 1814. En 1815, le royaume de Sardaigne a pris le relais en tant que protectorat. En 1860, Monaco redevient protectorat français, jusqu'en 1918 lorsque le traité franco-monégasque limite la protection.

Ce n'est que sous le règne d'Honoré Ier dans les années 1500 que la forteresse du Rocher de Monaco a été transformée en quelque chose ressemblant à un palais, et c'est sur quoi est basée la version moderne du Palais Princier.

"Dans la cour, l'architecte Dominique Gallo a conçu un portique avec deux galeries à deux étages, chacune avec douze arcs, avec des balustrades en marbre blanc sur la galerie supérieure, connue sous le nom de galerie d'Hercule", lit-on sur le site officiel de la famille princière.

"Une nouvelle aile a été construite d'un côté de la cour, et le peintre génois Lucas Cambiaso a été chargé de peindre des fresques sur les murs."

Une nouvelle tour a été construite et renforcée avec des tours supplémentaires et une citerne pouvant contenir 3 963 gallons d'eau, suffisamment pour fournir 1 000 soldats pour une bataille de 648.

Au cours des siècles qui ont suivi, les princes souverains de Monaco ont mis à jour le palais princier pour inclure et agrandir les appartements d'État et les salles d'État, les collections d'art et d'autres ajouts.

Le prince Rainier III est reconnu pour avoir restauré le palais princier à sa gloire, et peu de temps après son accession, il a commencé un projet de restauration et de rénovation à grande échelle.

« De nombreuses fresques extérieures de la cour ont été restaurées, tandis que l'aile sud, détruite à la suite de la Révolution française, a été reconstruite », lit-on dans l'entrée Wikipédia du Palais Princier.

Le Palais Princier de Monaco est ouvert aux visiteurs pendant les mois d'été et ferme chaque année en octobre. Le Prince Albert II utilise le Palais pour les fonctions officielles, recevant les Monégasques dans la Galerie et utilisant l'Appartement d'État pour les réceptions officielles et pour la Fête de Noël annuelle des enfants monégasques.

La cour est utilisée par l'Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo pour des concerts en plein air et ce depuis 1960.

Dans la cour d'honneur, un escalier en fer à cheval inspiré de celui de Fontainebleau mène à l'entrée principale du palais et à la galerie ouverte d'Hercule. Puis sur le chemin de la salle du trône, les visiteurs cheminent le long d'une enfilade de salles et de galeries : la longue Galerie des Glaces qui s'inspire de la Galerie des Glaces de Versailles est suivie de la Salle des Officiers puis de la Salle Bleue, un grand salon décoré de brocart bleu. La salle ultime à la fin du parcours cérémoniel est la salle du trône avec des fresques au plafond peintes par Orazio de Ferrari représentant la reddition d'Alexandre le Grand. Le trône a été réalisé dans le style Empire et est placé sous un dais de soie rouge surmonté d'une couronne dorée. La salle du trône accueille les cérémonies de l'État depuis le XVIe siècle.

Les appartements d'État présentent un mobilier somptueux et des œuvres d'art coûteuses, des sols et des escaliers en marbre, des fresques au plafond de la Renaissance et des murs lambrissés. Les appartements d'apparat et la salle du trône peuvent être visités lors d'une visite guidée.

Les appartements d'État sont « incrustés de marbre avec des motifs en mosaïque, dont le monogramme double R du prince Rainier III. Les meubles Florentine et Bouille datent du règne de François Ier », selon le site officiel de la famille.

« Les murs sont drapés de brocart de soie et de damas et ornés de portraits royaux exécutés par des artistes de renom…

Les appartements d'État comprennent :

– La Chambre Rouge, qui est «meublée dans le style Louis XV» et présente des œuvres de Jan Breughel, Mignard et Charles Le Brun.
– La salle York, du nom du duc d'York (frère du roi George III), décédé à Monaco en 1787. La salle présente des fresques qui mettent en valeur les quatre saisons, réalisées par Gregorio de Ferrari et des portraits royaux
– La chambre jaune, également connue sous le nom de chambre Louis XV, présente des meubles et des tapisseries d'époque.
– La salle des officiers, qui est utilisée par le bureau du protocole
– La salle bleue, qui est utilisée pour les réceptions officielles et porte le nom du brocart de soie bleu qui tapisse les murs, et présente des portraits de Grimaldi et des lustres vénitiens.
– La salle du trône, où se déroulent toutes les cérémonies officielles
– La salle Mazarin, qui présente «des boiseries italiennes ornées réalisées par des artistes italiens amenés en France par le cardinal», explique le site Web de la famille
– La chambre Louis XII
– L'anti-chambre Matignon
– Le State Hall, reliant les ailes est et sud du palais, et qui mène à la salle à manger et aux appartements privés avec un escalier en marbre.


Le prince Albert II de Monaco vient d'être testé positif au coronavirus. Voici un aperçu de la vie de la famille royale, qui règne sur l'un des pays les plus riches du monde et vit dans un palais du XIIe siècle.

Le prince Albert II de Monaco a été testé positif au coronavirus, a annoncé jeudi le palais sur les réseaux sociaux.

Le prince a été testé en début de semaine et continue de travailler depuis ses appartements privés, a indiqué le palais dans un communiqué. Son état de santé ne devrait pas inquiéter, ajoute le communiqué.

Monaco, une petite ville-État de la Côte d'Azur, est l'une des nations les plus riches du monde. Un énorme 32% de la population est composé de millionnaires.

Connu comme un "terrain de jeu des milliardaires", Monaco est célèbre pour sa richesse somptueuse, ses casinos et ses événements glamour, tels que le Monaco Yacht Show et le Grand Prix de Monaco.

Les Grimaldi, la famille royale monégasque dirigée par le prince Albert II, fils du prince Rainier III et de l'actrice Grace Kelly, règnent sur cette petite mais riche cité-État, décédée dans un accident de voiture en 1982.

Le prince Albert vaut environ 1 milliard de dollars et possède environ un quart des terres sur lesquelles il règne, selon GoBankingRates, faisant de la famille royale de Monaco l'une des plus riches au monde. Il a épousé Charlene Wittstock, une ancienne nageuse olympique et enseignante d'Afrique du Sud en 2011, et le couple a deux enfants. Le prince a également deux autres enfants, nés hors mariage.


Hercule, fondateur mythique

Le dixième travail d'Hercule (prendre possession du bétail du géant Géryon et les ramener) fournit au demi-dieu l'occasion d'ériger les piliers qui portent son nom et de fermer la Méditerranée (détroit de Gibraltar).

Après avoir accompli cette tâche, il retourna en Grèce par la rive nord de la Méditerranée. De passage en Ligurie, Hercule se forge un chemin et construit le Rocher.

Le sentier méditerranéen, qui portait déjà son nom au IVe siècle av. Lors de la christianisation, ces oratoires ont peut-être été remplacés par des chapelles dédiées aux saints. L'ancien temple d'Hercule pourrait donc se trouver à l'emplacement de l'actuelle église Sainte Dévote (même si des recherches récentes suggèrent qu'il aurait pu dominer le Trophée d'Auguste à La Turbie).

Longeant la Cour d'honneur du Palais Princier, la galerie Hercule du Palais Princier de Monaco était une volonté du Prince Honoré II, en mémoire de son fils Hercule, décédé accidentellement en 1651, et en mémoire du fondateur mythique de monégasque. La galerie est joliment décorée, avec des fresques dédiées au demi-dieu et des œuvres du peintre génois Orazio Ferrari.


Le Palais Princier, Monaco

Situé au sommet du Rocher à Monaco-ville, le Palais Princier est la demeure du Prince Souverain de Monaco et de sa famille, ainsi que le siège de la monarchie monégasque. Il abrite la famille Grimaldi depuis plus de 700 ans.

Le Palais a commencé comme une forteresse génoise construite en 1191. En 1297, François Grimaldi, déguisé en moine, a réussi à entrer et a pris le contrôle de la forteresse. Commence alors une longue histoire de la famille Grimaldi, qui deviendra finalement seigneurs, puis princes, de Monaco.

Au cours des 650 années suivantes, le palais s'est transformé grâce à l'ajout de bâtiments et d'ailes, devenant davantage un lieu et moins une forteresse. Une grande partie de cela a eu lieu pendant le règne d'Honoré I (1523-1581), qui a construit une grande partie du palais existant. Honoré II, premier prince de Monaco (1604-1662), ajoute l'aile orientale qui donne sur la place du Palais et agrandit les Grands Appartements, ainsi que la construction du bel escalier dans la cour. Il a également commencé la vaste collection d'art et de tapisseries qui ornent le palais.

Au moment de l'accession du prince Rainier III en 1949, le palais avait besoin d'importantes réparations et restaurations. Rainier a entrepris le projet massif et, avec son épouse, la princesse Grace, a transformé le palais en la vitrine royale que nous connaissons aujourd'hui. En plus de remanier toutes les salles d'état et officielles, il a également reconstruit l'aile sud anciennement démolie qui abrite les appartements privés.

Mariage religieux du Prince Albert et de la Princesse Charlene dans la cour du palais, juillet 2011. source: The Daily Mail

Le palais est aujourd'hui la résidence de travail du prince et de la princesse et c'est là que se déroulent toutes les cérémonies et fonctions officielles. De plus, le peuple monégasque est souvent invité au palais lors d'occasions spéciales. Chaque année, la fête annuelle de Noël des enfants a lieu dans la cour du château, ainsi que les concerts de l'Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo. La cour du palais a également été le site de la cérémonie de mariage religieux du prince Albert et de la princesse Charlene en 2011.

Du côté sud de la cour se trouve le magnifique escalier à double révolution, inspiré de l'escalier du château de Fontainebleau en France. Au sommet de l'escalier se trouve la galerie Hercule qui court le long de la cour, et est ornée de fresques de personnages mythologiques, des XVIe et XVIIe siècles.

Les salles d'apparat, situées dans l'aile sud, commencent par la galerie des glaces, qui est utilisée pour visiter la royauté et les chefs d'État. Inspirés de la Galerie des Miroirs de Versailles, les miroirs de la pièce donnent l'impression d'un espace beaucoup plus vaste.

La salle rouge, ornée de brocart de soie rouge, est décorée dans le style Louis XV et mène à la salle York. La chambre York est une chambre d'État qui tire son nom du prince Edward, du duc d'York et d'Albany (frère cadet du roi George III du Royaume-Uni). Le duc était à bord d'un navire à destination de Gênes lorsqu'il est tombé malade à l'été 1767. Le navire a pris port à Monaco et le duc a été amené au palais, où il est mort dans cette salle le 17 septembre 1767. La salle York contient le table en mosaïque de marbre qui sert à signer tous les documents officiels du Prince Souverain.

La salle des officiers est utilisée par les fonctionnaires de la cour pour accueillir les invités avant une audience avec le prince. Elle jouxte la salle bleue, ornée de brocart de soie bleue, qui sert aux réceptions officielles.

La salle du trône, en préparation de la cérémonie de mariage civil du prince Albert et de la princesse Charlene, juillet 2011. source : The Daily Mail

La salle du trône est le site de toutes les cérémonies d'État depuis le XVIe siècle. Le trône est assis sur une estrade sous un dais de soie rouge, surmonté d'un trône doré. Les fresques de la salle représentent la reddition d'Alexandre le Grand. La salle du trône a été le site de la cérémonie de mariage civil du prince Albert et de la princesse Charlene en juillet 2011. La photo ci-dessus montre la table en mosaïque de marbre qui est normalement conservée dans la salle York.

Les autres pièces comprennent la salle Mazarin, la chambre Louis XII et la salle d'État, qui relie les ailes est et sud du palais et mène à la salle à manger et aux appartements privés de la famille princière.

Ce lien vers le site officiel du palais comprend des photos de plusieurs des salles d'apparat.


Quand Grace Kelly a refusé de rencontrer le Prince de Monaco

Il ne leur restait plus qu'à persuader Grace de venir à Monaco. Olivia de Havilland a décidé de discuter avec l'actrice avant d'arriver sur la Côte d'Azur. Malgré l'offre attrayante, Grace s'est comportée de manière professionnelle, disant qu'elle avait besoin de coordonner la réunion à Monaco avec son studio, qui a parrainé son voyage en France.

Ayant reçu le consentement de Grace pour rencontrer le prince Rainier, Pierre Galante a appelé l'actrice, lui disant que le prince l'attendait à 16 heures. Cependant, elle a refusé. Il s'est avéré que presque au même moment à Cannes, elle devait assister à un cocktail en l'honneur de son film. Le Palais Princier a donc dû reculer la réunion d'une heure, et compte tenu de cette flexibilité, l'actrice a accepté.


La princesse Charlene de Monaco a été franche sur l'éducation des enfants

In December 2014, Prince Albert II and Princess Charlene welcomed their first children, twins Princess Gabriella Thérèse Marie and Prince Jacques Honoré Rainier. In an interview with a French magazine translated by the Courrier quotidien, Princess Charlene said her twins were "the 'boss' now" and continued, "They are beautiful, adorable, I'm crazy in love with them."

In 2019, Princess Charlene gave an interview to French magazine Point de Vue, where she noted that raising the twins can be "exhausting" (via Personnes). An understandable sentiment, as raising une toddler can be difficult enough at times, let alone two. However, the princess also said of motherhood, "I discover, I learn. I find it marvelous following their evolution, accompanying them on this path." She also noted that Prince Albert II was "a remarkable, wonderful, fun father a dad who listens and encourages his children."


Voir la vidéo: Le Palais des Princes de Monaco (Décembre 2022).

Video, Sitemap-Video, Sitemap-Videos