Avis

Symétrie et proportion dans la conception

Symétrie et proportion dans la conception


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

L'architecture dépend de la symétrie, ce que Vitruve appelle "l'accord approprié entre les membres de l'œuvre elle-même". La symétrie est du mot grec symmetros signifiant "mesuré ensemble". La proportion est du mot latin proportio signifiant "pour la partie", ou la relation entre les parties. Ce que les humains considèrent comme "beau" est examiné depuis des milliers d'années.

Les humains peuvent avoir une préférence innée pour ce qui semble acceptable et beau. Un homme avec de petites mains et une grosse tête peut paraître démesuré. Une femme avec un sein ou une jambe peut paraître asymétrique. Les humains dépensent des sommes énormes chaque jour pour ce qu’ils considèrent comme une belle image corporelle. La symétrie et la proportion peuvent faire partie de nous autant que notre ADN.

Diagramme des proportions de l'homme d'après la traduction de Vitruve, 1558. Bettmann / Getty Images (recadré)

Comment concevez-vous et construisez-vous le bâtiment idéal? Tout comme le corps humain, les structures ont des parties et, en architecture, ces parties peuvent être assemblées de nombreuses façons. Conception, du mot latin designare signifiant "marquer," est le processus global, mais les résultats de conception dépendent de la symétrie et des proportions. Dit qui? Vitruve.

De Architectura

L'architecte romain antique Marcus Vitruvius Pollio a écrit le premier manuel d'architecture appelé Sur l'architecture (De Architectura). Personne ne sait quand cela a été écrit, mais cela reflète l'aube de la civilisation humaine - au premier siècle avant notre ère. dans la première décennie après J.-C. Ce n’est que jusqu’à la Renaissance, lorsque les idées de la Grèce et de la Rome antiques furent réveillées, que De Architectura a été traduit en italien, français, espagnol et anglais. Au cours des années 1400, 1500 et 1600, ce qui est devenu connu sous le nom Les dix livres d'architecture a été largement distribué avec un certain nombre d’illustrations ajoutées. Une grande partie de la théorie et des bases de la construction énoncées par Vitruve pour son patron, l'empereur romain, ont inspiré les architectes et les concepteurs de la Renaissance de l'époque et même ceux du 21e siècle.

Alors, que dit Vitruve?

Leonardo da Vinci Sketches Vitruvius

Léonard de Vinci (1452-1519) a sûrement lu Vitruve. Nous le savons parce que les cahiers de da Vinci sont remplis de croquis basés sur les mots de De Architectura. Le célèbre dessin de Da Vinci L'homme vitruve est un croquis directement des mots de Vitruve. Voici quelques mots que Vitruve utilise dans son livre:

SYMÉTRIE

  • dans le corps humain, le point central est naturellement le nombril. Car si un homme est placé à plat sur le dos, les mains et les pieds étendus, et un compas centré sur le nombril, les doigts et les orteils de ses deux mains et de ses pieds vont toucher la circonférence d’un cercle.
  • Et tout comme le corps humain produit un contour circulaire, une figure carrée peut également en être trouvée.
  • Car si nous mesurons la distance entre la plante des pieds et le sommet de la tête, puis appliquons cette mesure aux bras tendus, on trouvera que la largeur est la même que la hauteur, comme dans le cas de surfaces planes sont parfaitement carrés.

Notez que Vitruve commence par un point focal, le nombril, et que les éléments sont mesurés à partir de ce point, formant la géométrie des cercles et des carrés. Même les architectes d'aujourd'hui conçoivent de cette façon.

Dessin des proportions d'une tête de Léonard de Vinci. Fratelli Alinari IDEA S.p.A./Getty Images (recadré)

PROPORTION

Les cahiers de Da Vinci montrent également des croquis de proportions corporelles. Voici quelques-uns des mots que Vitruve utilise pour montrer les relations entre les éléments d'un corps humain:

  • le visage, du menton au sommet du front et aux racines les plus basses des cheveux, représente un dixième de la hauteur totale
  • la main ouverte du poignet à la pointe du majeur est un dixième de tout le corps
  • la tête du menton à la couronne est une huitième partie
  • avec le cou et l'épaule du haut de la poitrine jusqu'aux racines les plus basses des cheveux est un sixième
  • du milieu de la poitrine au sommet de la couronne est un quatrième
  • la distance entre le bas du menton et le dessous des narines est d'un tiers
  • le nez du dessous des narines à une ligne entre les sourcils est un troisième
  • le front, entre les sourcils et les racines les plus basses des cheveux, est un troisième
  • la longueur du pied est un sixième de la hauteur du corps
  • la longueur de l'avant-bras est d'un quart de la hauteur du corps
  • la largeur de la poitrine est également un quart de la hauteur du corps

Da Vinci a vu que ces relations entre les éléments étaient aussi les relations mathématiques trouvées dans d'autres parties de la nature. Ce que nous considérons comme les codes cachés de l’architecture, Léonard de Vinci l’a vu comme divin. Si Dieu a conçu avec ces rapports quand il a créé l'homme, alors l'homme devrait concevoir l'environnement construit avec les rapports de géométrie sacrée. "Ainsi, dans le corps humain, il existe une sorte d'harmonie symétrique entre l'avant-bras, le pied, la paume, les doigts et d'autres petites pièces", écrit Vitruve, "et il en va de même pour les bâtiments parfaits".

Concevoir avec symétrie et proportion

Bien que d'origine européenne, les concepts écrits par Vitruve semblent être universels. Par exemple, des chercheurs estiment que les Amérindiens d'Amérique du Nord ont migré de l'Asie du Nord vers l'Amérique du Nord il y a environ 15 000 ans, bien avant même que Vitruve soit en vie. Pourtant, lorsque des explorateurs européens comme l’Espagne Francisco Vásquez de Coronado rencontrèrent pour la première fois les Wichita en Amérique du Nord dans les années 1500, des huttes symétriques en herbe étaient bien construites et suffisamment grandes pour accueillir des familles entières. Comment le peuple Wichita a-t-il imaginé cette conception conique et les bon accord décrit par le vitruve romain?

Wichita Native American Grass House. Edward S. Curtis / Maison George Eastman / Getty Images (recadré)

Les concepts de symétrie et de proportion peuvent être utilisés à bon escient. Les modernistes du début du XXe siècle ont défié la symétrie classique en concevant des structures asymétriques. La proportion a été utilisée dans l'architecture spirituelle pour accentuer le saint. Par exemple, le monastère de Po Lin à Hong Kong montre non seulement la symétrie de la porte de montagne chinoise de San Men, mais aussi comment une proportion peut attirer l'attention sur la statue étrangement grande de Bouddha.

Big Buddha au monastère de Po Lin, île de Lantau, Hong Kong, Chine. Tim Winter / Getty Images (recadré)

En examinant le corps humain, Vitruve et Da Vinci ont tous deux compris l’importance des "proportions symétriques" dans la conception. Comme l'écrit Vitruve, "dans les bâtiments parfaits, les différents membres doivent être parfaitement symétriques par rapport à l'ensemble du système général". C'est la même théorie derrière la conception architecturale aujourd'hui. Notre sens intrinsèque de ce que nous considérons comme beau peut provenir de la symétrie et des proportions.

Sources

  • Vitruve. "Sur la symétrie: dans les temples et dans le corps humain", livre III, chapitre un, Dix livres sur l'architecture traduit par Morris Hicky Morgan, 1914, The Gutenberg Project, //www.gutenberg.org/files/20239/20239-h/20239-h.htm
  • Raghavan et al. "Preuves génomiques du pléistocène et de l'histoire récente de la population d'amérindiens," Science, vol. 349, numéro 6250, 21 août 2015, //science.sciencemag.org/content/349/6250/aab3884
  • "Wichita Indian grass house", Société historique du Kansas, //www.kansasmemory.org/item/210708


Video, Sitemap-Video, Sitemap-Videos